Contexte des affaires

L’industrie
La pêche commerciale est depuis longtemps une activité économique de premier plan au Canada Atlantique.

Au début des années 90, le déclin de la pêche du poisson de fond a eu un impact sur l’utilisation des ports de mer. Auparavant, les ports étaient utilisés sur de plus longues périodes, tôt le printemps jusqu’à tard l’automne. Présentement, nous retrouvons une utilisation intensive concentrée sur une courte période. Le partage des mêmes ressources par des groupes de pêcheurs, dont le crabe, nécessite des ajustements aux facilités portuaires.

Au port de Shippagan, la pêche est principalement semi-hauturière. Les pêcheurs de ce port sont principalement des pêcheurs de crabe et de homard bien que d’autres espèces y soient aussi pêchées. Les valeurs de débarquement ont été de 1,85 millions en 1999 et de 2,85 millions en 2000 pour des volumes de débarquements de 2690 TM en 1999 et 4405 TM en 2000. Pour l’année 2000, la part du port de Shippagan dans la valeur et volumes de débarquement pour le secteur est du Nouveau-Brunswick est de 2,28 % et de 6,67%. Les statistiques de débarquements en 2005 sont de 11,132 tonnes métriques pour une valeur de 41,705 millions de dollars.

Reconstruction du quai # 408-409et 410.
Suite à une étude de la firme C.Y. Boucher Ingénierie & Const.ltée faite à l’automne 2003, il fut recommandé de limiter la circulation car la structure était dangereuse. Au printemps 2004, suite à une résolution du Conseil d’administration de l’Administration portuaire de Shippagan, il fut décidé d’interdire l’accès de cette partie du quai aux véhicules.

Pour information communiquer avec:
Camille-André Mallet, gérant
Administration portuaire de Shippagan
83, 15e Rue
Shippagan (N.-B.) E8S 1E2
Téléphone: 336-4010