Historique

En 2008, Shippagan fêtait ses 50 années d’incorporation comme ville mais le territoire est connu depuis bien longtemps.

C’est dans les années 1790 où les premières familles d’origine européenne vinrent s’y établir. À partir de ce moment, la région progresse avec la venue de nouvelles familles. En 1861, déjà 740 personnes vivaient à Shippagan.

Comme dans bien des endroits de la Péninsule acadienne, les Micmacs de passage connaissaient très bien le territoire qu’ils nommaient Sepagun-chiche qui signifie passage des canards. Ce nom serait composé de trois racines principales: sebaase (passer), owokun (portage ou passage) et chiche (canard).

Dès 1656, on voit le nom latin Cibaguensi apparaître dans certains documents. Vers les années 1700, on utilise plusieurs autres manières de l’écrire, dont entre autre Chipagan qui restera jusqu’en 1800. Au fil du temps, l’utilisation de Shippegan se fait plus fréquente ou Shippagan tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Sur les cartes et autres documents, Shippagan représentait un assez grand territoire qui était connu comme le Grand Shippagan ou Taylor Island. Avec le temps, le territoire s’est géographiquement défini pour devenir celui que l’on connaît aujourd’hui.

Premières familles

Par le voisinage de Miscou et de ses premiers établissements du début du 17e siècle, Shippagan connut très tôt le passage de l’homme blanc, comme en font foi les écrits et les cartes géographiques du temps.

Ce n’est toutefois que vers 1790 qu’elle reçut ses premiers habitants permanents, les frères François et Jacquot Duguay et leur beau-frère Jean Mallet, tous Normands de Paspébiac, Québec. Ces derniers furent suivis de très près par le premier habitant acadien Jean-Baptiste Robichaud.

Pendant les années qui suivirent, les Goupil, Hébert, Chiasson, DeGrâce, Haché, Savoie, Blanchard, Roussel, DeLaGarde, Larocque, Bulger, Paquet et autres familles s’installèrent pour ainsi former le noyau principal de la population.

En 2006, selon les données de Statistique Canada, la Ville comptait 2 754 habitants.

L’évolution de son économie

Pendant la première moitié du siècle dernier, le port de mer de Shippagan fut mis en valeur par la construction de bateaux et le transport de bois outre-mer. Plusieurs compagnies, les Witzell & Topham, les Cunards de la célèbre ligne transocéanique et les Woolners, exercèrent un commerce florissant pour l’époque.

Comme partout ailleurs au siècle dernier, l’industrie du bois d’exportation devait faire faillite, mais en revanche, l’industrie de la pêche devait continuellement progresser au point de faire de Shippagan le plus important centre de pêche de la province. Rien d’étonnant que chaque année, Shippagan invite ses amis à venir fêter lors du Festival des Pêches et de l’Aquaculture du N.-B. qui attire des milliers de personnes.

Cependant, depuis une trentaine d’années, l’industrie de la pêche a trouvé un sérieux concurrent. Les vastes plaines qui entourent Shippagan avaient toujours été considérées comme un sérieux handicap au développement de la localité. Rien ne laissait prévoir qu’un jour ces plaines donneraient naissance à une nouvelle industrie, celle de l’exploitation des tourbières.

Depuis 1942, les compagnies Fafard, Western, Atlantic et autres ont obtenu des permis d’exploitation pour des milliers d’acres de tourbières à Shippagan et aux environs. Des centaines d’ouvriers sont continuellement à l’œuvre pour extraire, transporter et empaqueter la tourbe pour alimenter un vaste marché canado-américain. L’Institut de recherche sur les zones côtières, volet tourbe, offre à l’industrie de la tourbe un outil essentiel à son développement.

Aux cours des siècles, Shippagan a connu un essor économique majeur et ce, surtout grâce à l’industrie des pêches. La pêche et l’aquaculture demeurent encore un secteur très important de l’économie. Aujourd’hui, la municipalité est également connue pour ses institutions d’enseignement et de recherche.

Incorporation de la Ville

Incorporé village en 1947, Shippagan devenait en 1958, la deuxième ville du comté de Gloucester. Voici la listes des maires et conseillers qui se succédèrent:

VILLAGE

1947-48
J.V. Robichaud, maire
François DeGrâce, maire suppléant
Frank Landry

1949-50
J.V. Robichaud, maire
François DeGrâce, maire suppléant
Frank Landry

1951-52
J.V. Robichaud, maire
François DeGrâce, maire suppléant
Frank Landry

1953-54
Eddy J. Chiasson, maire
J.V. Robichaud, maire suppléant
Léon G. Haché

1954-55
Eddy J. Chiasson, maire
Léon G. Haché, maire suppléant
J.L. Albert Robichaud

1956-57
Eddy J. Chiasson, maire
Léon G. Haché, maire suppléant
Ernest Richard

VILLE DE SHIPPAGAN (incorporation le 1er mai 1958)

1958
Ernest Richard, maire
Eddy J. Chiasson, maire suppléant
Léon G. Haché

1959-60
Ernest Richard, maire
Alphonse Chiasson, maire suppléant
Conrad Duguay
René Hébert
Ernest Mallet

1961-62
Alphonse Chiasson, maire
Raoul Manzerolle, maire suppléant
Ernest Mallet
Alexis Chiasson
René Hébert

1963-64
Eddy J. Chiasson, maire
Raoul Manzerolle, maire suppléant
Léon G. Haché
René Hébert
Ernest Mallet

1965-66
Eddy J. Chiasson, maire
Léon G. Haché, maire suppléant
René Hébert
Ernest Foulem
Ernest Mallet

1966-67
Eddy J. Chiasson, maire
Léon G. Haché, maire suppléant
Robert Fafard
Ernest Foulem
Azade Robichaud

1967-68
J.V. Robichaud, maire
Robert Fafard, maire suppléant
Herménégilde Mallet
Ernest Foulem
Azade Robichaud

1969-70
J.V. Robichaud, maire
Robert Fafard, maire suppléant
Raoul Manzerolle
Julien Mourant
Herménégilde Mallet
Réginald Boucher
Azade Robichaud

1971-74
Jean C. Chiasson, maire
Raoul Manzerolle, maire suppléant
Florian Robichaud
Paul Blaquière
Reynald Mallet
Ernest Robichaud
Charles Edouard Robichaud

1974-77
Jean C. Chiasson, maire
Raoul Manzerolle, maire suppléant
Florian Robichaud
Ernest Robichaud
Domitien Mallet
Paul Blaquière
Jean-Guy Rioux

1977-80
Jean C. Chiasson, maire
Raoul Manzerolle, maire suppléant
Jean-Guy Rioux
Percy Mallet
Florian Robichaud
Charles Edouard Robichaud
Domitien Mallet

1980-83
Jean C. Chiasson, maire
Jean-Guy Rioux, maire suppléant
Raoul Manzerolle
Percy Mallet
Vincent Robichaud
Antoinette Robichaud
Rosaire Rioux

1983-86
Mérèle F. DeGrâce, maire
Rosaire Rioux, maire suppléant
Norma Landry
Jean-Claude Robichaud
Jean-Guy Rioux
Percy Mallet
Antoinette Robichaud

1986-89
Jean-Camille DeGrâce, maire
Percy Mallet, maire suppléant
Randy Beaudin
Kathleen McGrath
Jean-Guy Robichaud
Paulette Sonier Rioux
Roger Haché

1989-92
Jean-Camille DeGrâce, maire
Percy Mallet, maire suppléant
Kathleen McGrath
Aldo Mallet
Paulette Sonier-Rioux
Jean-Guy E. Robichaud
Rose Marie Godin-Robichaud

1992-95
Jean-Camille DeGrâce, maire
Raymond A.H. Haché, maire suppléant
Jean-Pierre Hébert
Jean-Marc Mallet
Gabrielle Mazerolle
Clermont Mallet
Jean-Guy Robichaud

1995-98
Raymond A.H. Haché, maire
Clermont Mallet, maire suppléant
Claude A. Chiasson (1995-96)
Diane Boulay
Vincent Robichaud
Jean-Marc Mallet
Jean-Guy E.Robichaud
Mérèle DeGrâce (1996-98)

1998-01
Raymond A.H. Haché, maire
Vincent Robichaud, maire suppléant
Roger Lanteigne
Jean-Marc Mallet
Vincent Robichaud
Reynald Mallet
Marie-Marthe Mallet

2001-04
Raymond A.H. Haché, maire
Patrice-Eloi Mallet, maire suppléant
Jean-Marc Mallet
Fernand Hébert
Marie-Marthe Mallet
Jonathan Roch Noël
Mérèle DeGrâce

2004-08
Jonathan Roch Noël, maire
Bernice Doiron Chiasson, maire suppléante
Odette Paquette
Jean-Marc Mallet
Patrice-Eloi Mallet
Wilfred Gaudet
Rémi Hébert

2008-12
Jonathan Roch Noël, maire
Bernice Doiron Chiasson, maire suppléante
Mireille Caron
Rémi Hébert
Jean-Marc Mallet
Patrice-Eloi Mallet
Wilfred Gaudet

2012-2016

Tilmond Mallet, maire

 

2016-2020

Anita Savoie-Robichaud, maire

Rémi Hébert
Patrice-Eloi Mallet

Marie-Lou Noël

Kassim Doumbia

Percy Mallet

 

Signification des armoiries

Armoirie de la Ville de Shippagan
  • Etoile jaune sur fond bleu: Couleur du drapeau acadien qui reflète les origines acadiennes des résidants de Shippagan, sa population actuelle ainsi que la région acadienne du nord-est du Nouveau-Brunswick.
  • Rectangle gris argent: Paquets de tourbe, représente l’industrie de la tourbe.
  • Chalutier: Représente l’industrie de la pêche.
  • DEVISE: SIMUL AEDIFICARE: Bâtir ensemble

Signification du logo

Logo de la Ville de Shippagan
  • Le bâtiment représente l’université qui est un élément important du patrimoine historique bâti et rejoint la nouvelle vision. Shippagan est une ville universitaire ouverte sur le monde.
  • La partie bleue représente le poisson et l’eau qui nous rapporte au titre de Capitale provinciale de la pêche commerciale.
  • Le soleil représente le rayonnement d’une ère nouvelle sur l’ensemble du développement durable de la communauté.
  • Shippagan apporte un élément de dynamisme et de mouvement évolutif.